top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurSabrina

Comment gérer son stress le plus naturellement possible ?

Dernière mise à jour : 10 janv.

Par définition, le stress est perçu comme : « Agression de l’organisme par un agent physique, psychique, émotionnel entraînant un déséquilibre qui doit être compensé par un travail d’adaptation ; agent qui agresse ; tension nerveuse, contrainte de l’organisme face à un choc (événement soudain, traumatisme, sensation forte, bruit, surmenage) ; état d’une personne soumise à cette tension » [1].

Le mot « stress » désigne donc plusieurs concepts. Il peut qualifier :

  • l’agent qui provoque la réaction;

  • la réaction elle-même;

  • l’état résultant de la réaction

Pour notre corps et notre sauvegarde, le stress est donc avant tout, un ensemble de réactions de notre organisme à une situation menaçante ou nouvelle : l’agent « stresseur », le stimulus. Le stress psychologique perçu déclenche alors des réactions de sauvegarde et a permis à nos ancêtres de survivre en échappant aux dangers, en s’adaptant aux nouveaux environnements, aux changements et à l’évolution.


Aujourd’hui, les agents stressants sont différents. Dans notre société, pas de bête sauvage pour stimuler notre réaction, mais des situations sociales plus ou moins ressenties comme agents stressants : une menace verbale, un examen, une compétition, des problèmes financiers, familiaux, un accident, du bruit, etc. Les menaces ou stimuli ont changé mais nos réactions de base restent les mêmes.


Que se passe-t-il dans notre cerveau ?

Face aux stimuli, notre organisme doit réagir et de nombreuses structures cérébrales contribuent à mobiliser les fonctions organiques pour provoquer un comportement propice à la sauvegarde. Les stimuli atteignent principalement les aires du cerveau impliquées dans les émotions et dans la coordination.

Les représentations des stimuli parviennent d’abord à l’amygdale puis à l’hippocampe et dans le cortex préfrontal :

  • L’amygdale, partie de notre cerveau proche de l’hippocampe, est indispensable à notre capacité à ressentir et à percevoir les émotions. L’amygdale est une structure cérébrale complexe composée de petites régions dont le noyau latéral, voie d’entrée de l’information, et le noyau central d’où partent les commandes pour les réactions. Ces noyaux représentent le cœur de notre système d’alarme. L’amygdale a donc un rôle d’activation de la réaction. Elle joue aussi un rôle important dans la reconnaissance de nos émotions.

  • L’hippocampe participe à la régulation de l’humeur, l’acquisition des connaissances et plus globalement à l’adaptation à l’environnement.

  • Le cortex préfrontal, structure cérébrale située dernière le front, est le centre de la prise de décision, la clé de voute de notre sang-froid.

Bien entendu, toutes ces zones réagissent aux stimuli au niveau biologique en libérant des neurotransmetteurs et des hormones.


Que se passe-t-il énérgétiquement ?


Le stress, un état dans lequel nous nous mettons lorsque nous appréhendons une situation, un évènement. Cette période où nous nous posons mille questions sur les pires choses qui peuvent nous arriver ou arriver aux autres. Bien souvent, nous anticipons plus les échecs, les conflits, les maladies en imaginant le pire que ce qu'il se passe en réalité. Malheureusement nous créons des blocages qui empêche la bonne circulation de l'énergie.

Nous sommes un corps énergétique qui rayonne. Lorsqu'une perturbation vient impacter notre champs vibratoire ; cela laisse la porte ouverte aux perturbations extérieures, ça engendre des mémoires et des egrégores qui impactent directement notre système nerveux et physique. Mal gérées nos émotions ont un fort impactent sur notre bien-être, c'est pourquoi il est important de bien se connaitre et de ne pas laisser les choses durer dans le temps si ce n'est pas évacué ou digéré.


L’idée c’est que vous allez avoir besoin de solutions “d’urgence” mais aussi de solutions sur le long terme.

Si vous vous connaissez bien, vous savez comment vous réagissez, donc le mieux c’est d’anticiper si vous le pouvez : en instaurant des rituels le plus tôt possible mais aussi d’utiliser la nature, gardienne de notre bien-être.


Les rituels à instaurer dès que possible: 

  • Pratique la cohérence cardiaque

  • Dormir le plus possible 

  • Se répéter que si l’on fait du mieux que le peut nous ne pouvons pas mieux faire, faites confiance sur ce qui doit se passer, ce qui doit arriver, arrivera. Vous avez la capacité de rebondir !

  • Tenir un journal de gratitude

  • Pratiquer du sport pour réguler votre taux de cortisol

  • Prenez soin de vous : faire de la méditation, aller se faire masser, utiliser une thérapie qui correspond, faire une activité qui vous sort de vos pensées (bricolage, jardinage, cuisine, lecture …)

  • Effectuer un travail d'introspection et de développement personnel si cela vous gache vraiment la vie au quotidien.


S’appuyer sur les bienfaits de la nature: (à titre indicatif, demandez conseil à votre praticien pour vous orienter)


Compléments : peuvent être prise sous différentes formes (bourgeons, infusions, compléments alimentaires)

  • Safran : Contribue à l'équilibre émotionnel et aide à maintenir une humeur positive.

  • Tilleul : Préserve le sommeil naturel et récupérateur et améliore la qualité du sommeil. 

  • Aubépine : Favorise la relaxation et améliore la qualité du sommeil.

  • Le magnésium : contribue au fonctionnement normal du système nerveux, contribue à des fonctions psychologiques normales, contribue à une synthèse protéique normale, contribue à une fonction musculaire normale et à un métabolisme énergétique normal. (de préférence sous la forme bisglycinate, citrate et lactate de magnésium qui sont les formes le plus assimilables)

  • Schisandra et Astragale : contribue à retrouver un bien-être physique et mental.

  • Rhodiola : aide à maintenir un bon état mental, à rester calme et à gérer le stress.

  • Eleuthérocoque : aide également à obtenir un effet relaxant et retrouver une bonne humeur naturelle.

  • Passiflore : Aide à rester calme et gérer le stress.

  • Mélisse : Favorise la relaxation.

  • Ashwagandha : Aide à maintenir la stabilité émotionnelle.

Aromathérapie: huiles essentielles en diffusion,  en ingestion ou en inhalation ( attention aux précautions d’emploi)

La lavande fine, le petit grain bigarade, l’orange douce, bergamote, marjolaine à coquille, camomille romaine, l’ylang ylang.

La lithothérapie:

La tourmaline, l’ambre, l’améthyste, la charoite, la chrysocolle, la lépidolite, quartz rose et howlite. Liste non exhaustive, à choisir selon votre situation.

Les élixirs floraux : en cas d’urgence choisissez le remède Rescue, et pour un traitement de fond choisissez la ou les fleurs qui vous correspondront parmis les 38 fleurs de bach, ou élixirs Deva, bush australien..

4 vues0 commentaire

コメント


bottom of page